Avertir le modérateur

09/09/2011

RIP le «rugbix» (septembre 2007- octobre 2007)

article_CPS.HKR54.190907005305.photo01.photo.default-512x397.jpg

Dans un post très commenté sur le blog qu’il tient pour le Figaro.fr, David Reyrat bénit le décalage horaire entre la France et la Nouvelle-Zélande qui relègue cette Coupe du monde à  concurrencer William Leymergie.  Avec une prose affutée et provocante, mon confrère avoue son soulagement d’être à nouveau entre initiés, débarrassé des supporters-téléspectateurs de la dernière heure recrutés par millions lors de la Coupe du monde en France quatre ans plus tôt. Vous savez, le genre à porter une fausse barbe et à tenter une pathétique imitation d’homme des cavernes quand Chabal bouffe un trois contre un tout fait.

«Là, on sera entre nous, entre initiés, entre véritables passionnés, écrit David Reyrat. Car il faut aimer le rugby d'amour vrai pour se lever au milieu de nuit pour voir batailler Fidjiens et Namibiens, Canadiens et Japonais... À ces heures bleues, on ne sera plus pollué par la présence incongrue de ces supporters-voyous qui vilipendent l'arbitrage, qui ne savent pas que le rugby a été inventé en Angleterre pour apprendre à ses âmes bien nées à accepter sans broncher la toute-puissance de l'homme en noir, pour leur inculquer le respect de la hiérarchie. »

Lire la suite

02:53 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (5)

07/09/2011

Une com Black et d'équerre

conf.JPG

Un journaliste sportif passe un peu sa vie en conférence de presse, stylo à la main et dictaphone posé sur la table pour ne rien rater.  Un événement comme la Coupe du monde de rugby est l’occasion de comparer la façon dont chaque sélection aborde l’exercice. Chez les Bleus, on est encore à la bonne franquette si on compare avec le cousin du foot. Une fois passé les quelques questions de rigueur (Alors ça te fait quoi d’être titulaire? Est-ce que le groupe vit bien?) un Skrela  - pour parler de mon dernier joueur en interview  - peut passer dix minutes en aparté à papoter de la rentrée scolaire de sa fille et des nouvelles du pays. On connaît certains tricolores très expansifs un jour et qui vont expédier l’exercice en quatrième vitesse le lendemain.

Lire la suite

00:01 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

06/09/2011

J'ai rencontré un journaliste japonais… et il lit Midi Olympique

kinji.jpg

Alors que nous attendions ce mardi l’arrivée de Marc Lièvremont pour qu’il livre son équipe avec Servat et Trinh-Duc dedans (il fallait voir la tête des collègues qui annonçait la veille et en mode exclu/breaking news l’inverse), un journaliste japonais a attiré mon attention. Assis à côté de moi, il dévorait Midi Olympique. Oui, notre Midol avec ses pages jaunes, ses classements de Fédérale 3 et sa prose délicieusement à l’ancienne.

Journaliste pour l’équivalent d l’Equipe au Japon, Kenji Demura tient son amour du rugby et son français d’un passage à Paris comme correspondant à la fin des années 90. A Takapuna, Kenji est chargé par ses autres collègues de traduire les propos de nos Bleus dans la langue de Murakami. Mieux encore, quand il interroge Marc Lièvremont c’est bien le sélectionneur français qui finit par le cuisiner pour connaître deux, trois détails sur l’équipe du Japon que ne révèle pas la vidéo.

Rugby et identité nationale

Lucide, Kenji ne croit pas au miracle vendredi contre la France. «Même si vous êtes pessimistes pour votre équipe, il ne faut pas exagérer non, me rassure-t-il. Pour le Japon, les matchs les plus importants sont face au Canada et au Tonga. Et je pense que nous pouvons gagner. Nous avons beaucoup progressés grâce à l’arrivée de Tongiens et Néo-Zélandais naturalisés

D’ailleurs quand je lui demande quel est le meilleur joueur de la sélection, Kenji rigole et me demande : «Tu veux un Japonais Japonais ou juste le meilleur?»  Dans un pays où on ne rigole pas avec l’identité nationale, le phénomène ne dérange pas trop pour l’instant. «Si on bat le Canada, tout ira bien et les Néo-Zélandais seront des bons japonais.  Par contre si on perd, ça risque de polémiquer.» Je rassure Kenji. En France, nous avons déjà eu ce genre de débat. D’ailleurs ça me fait penser que je n’ai toujours pas croisé Tony Marsh.

02:10 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (1)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu