Avertir le modérateur

29/09/2011

Comment je me suis fait chier un jeudi soir à Wellington, Nouvelle-Zélande

well.jpg

21H45. Je termine un papier pour dire qu’il faudrait les Bleus arrêtent de nous prendre pour des cons avec leur huitième de finale avant l’heure  contre les Tonga. Non, mais sérieux les gars. J’ai un peu faim, je ne dis pas non à une ou deux pintes.  J’appelle Valérie ma consœur de l’Indépendant, le seul  journal qui parle du rugby avec deux joueurs en moins. Valérie trouve les Néo-Zélandais sympas mais déteste leur passage pour les piétons où on attend trois minutes alors qu’il n’y a pas de voiture à gauche, pas de voiture à droite.  Elle trouve aussi que ce pays est coiffé d’un immense  bonnet de nuit. Moi aussi. 21H46, Valérie me dit de la rejoindre elle et quelques autres au Saint-John. C’est un pub, un îlot de résistance nocturne passé 21H30 à Wellington.

La cuisine va fermer mais j’entends Valérie négocier avec la serveuse un dernier quart d’heure de rab. Putain, c’est quand-même la Coupe du monde. Je n’ai jamais trouvé le Saint-John.  On m’a dit que le Saint-John  était à côté de la fan  zone. J’ai trouvé la fan zone face à la baie, un type grattait une guitare électrique pas électrifiée, il y avait aussi un bar ouvert avec des jeunes, de la musique et sans doute des trucs gras à mettre dans sa bouche. Mais ce n’était pas le Saint-John.  22h10, je viens de croiser un McDo fermé, un Burger King fermé et le Saint-John ne doit plus servir que du liquide. Je mangerai demain.


well2.jpg

Alors j’ai marché pour retrouvé l’hôtel. Sauf que je ne retrouvais plus l’hôtel. J’ai regardé les gens. Il y avait deux filles et un mec alignés contre un mur à tripoter leur portable. Je me suis dit qu’ils faisaient peut-être une partie de Snake. Wellington m’a fait l’effet de Paris.  Mais de Paris qui aurait été entièrement annexé par le XVe arrondissement. J’ai quand-même croisé des gens bourrés et heureux,  je me suis demandé comment. J’ai croisé une fille avec les cheveux teints en rose qui attendait un bus. J’ai croisé Marc Lièvremont qui fumait une clope avec un couple de Français devant l’hôtel des Bleus. Lièvremont portait juste un tee-shirt. C’était quand-même une belle soirée de printemps à Wellington malgré le Saint-John que je n’ai jamais trouvé et le Burger King fermé. J’ai encore marché et j’ai trouvé un  autre Burger King, mais ouvert lui. J’ai hésité, 22h45 quand-même. J’ai commandé un Whopper menu. Le serveur n’a pas compris. Je ne sais pas si je prononce mal  «Whopper» ou «menu».  Un groupe de Français attendait derrière moi. Ils n’avaient pas trouvé le Saint-John eux non plus je pense.

Je suis repassé devant l’hôtel des Bleus. Lièvremont avait écrasé sa clope depuis un moment. La fille avec les cheveux  teints en rose  attendait toujours son bus. Mon Whopper commençait à refroidir quand j’ai retrouvé le chemin de l’hôtel. Deux ados étaient assis sur les marches avec leur portable à la main. J’ai regardé, ils ne jouaient pas à Snake. J’ai mangé mon Whopper froid et je me suis dit que c’était toujours mieux que des frites trop grasses au Saint-John.  Une fois terminé, je me suis imaginé à Paris. J’ai rêvé d’un restau après 22H30 avec ma copine, d’une bière hors de prix à la Flèche d’Or et  de ce dernier métro toujours bondé. Mais je regardais CNN  dans une chambre d’hôtel de Wellington, capitale de la Nouvelle-Zélande. Il était 23H10 un jeudi soir.

PS: J’ai adoré Wellington avant 21H45.

14:31 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Ben dis-donc
Le grossier personnage on sait ou il est. Tu devrais prendre un dictionnaire pour essayer de trouver des titres moins vulgaires. De quoi faire passer le rugby pour un sport d'abrutis. Déjà qu'avec Lièvremont on n'est pas à la fête de ce côté là.

Écrit par : Wow | 04/10/2011

Si vous n'aimez que Paris je vous encourage la prochaine fois à céder la place à une autre personne qui mesurera elle la chance qu'elle a d'aller visiter un pays à l'autre bout du monde.

Écrit par : Desman | 06/10/2011

L'ironie vous connaissez?

Écrit par : Alexandre | 07/10/2011

Non, je ne pense pas.
Ils ont bien le genre à l'écrire avec un "h" comme dans hémorroïdes. Mal très certainement à l'origine de ce genre de commentaire.

Écrit par : Snake P | 07/10/2011

Non, je ne pense pas.
Ils ont bien le genre à l'écrire avec un "h" comme dans hémorroïdes. Mal très certainement à l'origine de ce genre de commentaire.

Écrit par : Snake P | 07/10/2011

T'inquiete Alex, c'est des cons. Pour pas comprendre qu'on peut avoir un coup de blues a 20.000 bornes de chez soi, faut pas avoir grand chose dans le cigare. Des cons, des cons, et des cons!

Écrit par : YesPapa | 07/10/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu