Avertir le modérateur

09/09/2011

RIP le «rugbix» (septembre 2007- octobre 2007)

article_CPS.HKR54.190907005305.photo01.photo.default-512x397.jpg

Dans un post très commenté sur le blog qu’il tient pour le Figaro.fr, David Reyrat bénit le décalage horaire entre la France et la Nouvelle-Zélande qui relègue cette Coupe du monde à  concurrencer William Leymergie.  Avec une prose affutée et provocante, mon confrère avoue son soulagement d’être à nouveau entre initiés, débarrassé des supporters-téléspectateurs de la dernière heure recrutés par millions lors de la Coupe du monde en France quatre ans plus tôt. Vous savez, le genre à porter une fausse barbe et à tenter une pathétique imitation d’homme des cavernes quand Chabal bouffe un trois contre un tout fait.

«Là, on sera entre nous, entre initiés, entre véritables passionnés, écrit David Reyrat. Car il faut aimer le rugby d'amour vrai pour se lever au milieu de nuit pour voir batailler Fidjiens et Namibiens, Canadiens et Japonais... À ces heures bleues, on ne sera plus pollué par la présence incongrue de ces supporters-voyous qui vilipendent l'arbitrage, qui ne savent pas que le rugby a été inventé en Angleterre pour apprendre à ses âmes bien nées à accepter sans broncher la toute-puissance de l'homme en noir, pour leur inculquer le respect de la hiérarchie. »


Dans les commentaires sous son papier et sur Twitter, mon confrère ramasse quelques placages à retardement bien sentis.  Ce passage ne me choque pas malgré son snobisme affiché. J’ai plus de mal en revanche quand il vante les vertus humaines de son sport. J’ai sans doute du trop traîné du côté de Saint-Pierre à Toulouse où les valeurs de l’ovalie vomissent sur la chaussée après une certaine heure de la nuit. Bref, en 2007 le rugby a frôlé l’overdose médiatique et a sonné faux comme ces pubs qui se sentaient obligées de prendre l’accent du sud-ouest (où tout le monde ne parle pas comme Jacques Brunel). Trop c’était trop. Certains annonçaient même le roi football détrôné. La bonne blague. Je me souviens aussi d’un débat improbable dans l’émission «C’est dans l’air» où Yves Calvi demandait à ses interlocuteurs: «Est-ce que Chabal peut devenir le Zidane du rugby?» Et pourquoi pas «Rémy Di Grégorio peut-il devenir le nouveau Hinault

Le rugbix –  ce cousin pas éloigné du footix de 98 –  était né. Mort-né plutôt. Une bourde de Damien Traille et une défaite contre l’Angleterre plus tard, il avait déjà oublié combien de points rapportait un drop. Depuis, le rugby a repris sa place. La deuxième derrière un football toujours plus hégémonique. Je le vois au quotidien sur 20 Minutes.fr où le football représente plus de 80% du trafic des papiers sport quand le rugby se résume surtout au XV de France (nous avons arrêté les lives du Top 14 faute d’audience et non par désintérêt). Il risque d’en être de même pour cette Coupe du monde. Le grand public branchera son réveil pour un France - Nouvelle-Zélande mais en cas d’une sortie de route de précoce des Bleus, on risque de sentir à nouveau entre nous par la suite. Et un peu seul.

02:53 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Avec ce genre de commentaires, on ne peut que constater que David Beyrat a raison.
Nous serons mieux entre nous.

Écrit par : Zorro | 09/09/2011

Et bien, j'hesitai a me lever a 3 heures pour regarder l'écosse, et j'ai préfère me réserver le match de la France a 8 heures... Il ne faudrait jamais écouter sa fibre patriotique ! J'espère que 20minutes ne t'a pas obtenu des accreds que pour les matchs de la France, ou bien tu risques finir en dépression nerveuse...

Écrit par : DangerMo | 10/09/2011

même si je suis l'actu du rugby antérieurement à 2007, je ne me considère pas pour autant pour un grand connaisseur ni un grand passionné.
Mon amour du sport en général et ma "fibre patriotique" (sportivement parlant) font que je me prend au jeu de suivre la quasi totalité de l'actualité sportive.

Votre prise de position à l'encontre du clampin lambda qui découvre le rugby n'est pas sans me poser quelques problèmes :
Tous les journalistes couvrant le rugby, dont vous êtes, auraient-ils du travail si le rugby ne s'était pas "vulgarisé"? Je ne le pense pas.
La démocratisation de ce sport induit des retombées économiques importantes et attire les foules. Et plutôt que de grogner après le mec qui s'amène au stade avec ses "réflexes" de footeux, et bien prenez le temps de discuter avec lui, lui inculquer les "valeurs" du rugby, puisque vous n'avez que ce mot à la bouche!

Écrit par : Yop51 | 10/09/2011

En réponse a Yop51.
Regardez bien sur 20minutes et vous verrez que l'auteur de ce blog ne vit pas "Grace" au rugby et donc Grace aux spectateurs lambda de ce sport. Si il est un fin connaisseur et un commentateur pertinent de ce sport, le plus gros de son travail de journaliste sportif se fait surtout autour du football qui reste et restera très longtemps le sport roi en France.
Je pense que par conséquent votre commentaire est un peu hors propos. D'autant plus que A. Pedro ne fait que commenter un billet écrit par un confrère qu'il qualifie de volontairement provoquant et dont il extrait un passage dont il pointe le snobisme.
Ne prenez pas des vessies pour des lanternes, le rugby ne sera jamais le foot en terme de retombées médiatiques et financières, ceux qui suivent le rugby depuis longtemps savent que les commentateurs de ce sport ne sont jamais tendres, qu'ils essayent d'être justes dans leurs jugements, cherchant plutôt du beau jeu que de la gagne artificiellement patriotique... Et je crois que c'est cette possible dérive, amorcée en 2007 avec entre autre la Chabalmania, que certains se réjouissent de croire avortée. Mais c'est un vaste débat qui n'a pas forcement sa place ici...

Écrit par : DangerMo | 10/09/2011

Le fait que A. PEDRO (vous m'apprenez son nom, merci car l'article n'est pas signé et je ne suis pas un fidèle lecteur) ait extrait le bout d'un article ne le dédouane pas d'y accorder du crédit.
"Ce passage ne me choque pas malgré son snobisme affiché" ne me fait pas penser que je puisse être hors de propos.
Quand au fait que le foot soit le plus gros de son travail ne rend pas ma question inopportune, tout au plus lui donne une moindre mesure. Car j'imagine qu'il n'est pas le seul journaliste à couvrir les deux sports.
Admettons que ces journalistes passent 20% de leur temps sur le rugby et que, faute d'engouement du grand public (à force d'envoyer tout le monde balader) les rédactions se mettent à appliquer la politique appliquée sur les sports moins populaires (hand, volley...), à savoir reprendre des dépêches AFP... évidemment des postes sauteraient!

Il faut juste que ces journalistes pensent à ne pas mordre la main qui les nourrit. Si je ne m'abuse, et c'est d'autant plus vrai chez 20minutes, c'est en bonne partie la publicité qui paie les salaires et les frais des journalistes.

Quand au commentateurs du rugby, je pense qu'il est bon qu'ils aident à vulgariser ce sport. Le rugby a un langage bien à lui et plutôt que de traiter d'inculte celui qui ne le comprend pas, leur rôle devrait être de le traduire, le faire comprendre... pour moi c'est la clé : amener le grand public qui se découvre un soudain attrait à devenir connaisseur.

Je suis entièrement d'accord avec vous sur les dérives passées (bahhh, la Chabalmania m'a irrité au plus haut point!) mais c'est le résultat de la jurisprudence France 98 : "on est à la maison donc on va gagner" et de l’opportunisme des médias (télé en tête) qui y ont vu une bonne façon de faire du business.

Écrit par : Yop51 | 10/09/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu