Avertir le modérateur

31/08/2011

Décalage horaire, paquito et embouteillage

P1000112.jpg

Désolé d’avance mais ce post a un début de jet-lag dans la gueule. Pour l’instant, je m’étonne moi-même de ma capacité à digérer ces 23 heures d’avion et le méchant décalage horaire qui va avec. Depuis deux jours  je ne sais plus trop si ce que j’ingurgite constitue mon petit déjeune ou mon dîner et j’ai  aussi regardé une quantité déraisonnable de films  mis à disposition pour tenir le coup (un moment j’ai même failli craquer et m’infliger Rien à déclarer mais j’ai estimé plus raisonnable de revoir Magnolia). Bref, je suis un rien déphasé mais je suis à Auckland où tout vous rappelle qu’une Coupe du monde de rugby doit se tenir.


A peine la douane franchie et ma valise récupérée, il a fallu se mettre –  un peu – au boulot pour couvrir l’arrivée de nos Bleus qui réalisent la performance de partir cinq heures avant mon avion et d’arriver près d’une heure après. Avec trois escales au programme aussi… Bref, le XV de France était attendu et il avait même son comité d’accueil maison où on retrouvait au hasard et pas forcément dans l’ordre d’importance.


-    Des Basques prêts à convertir la Nouvelle-Zélande au paquito.

P1000103.jpg

-    Des danseuses maories
-    Le maire d’Auckland
-    Des journalistes claqués et déjà un peu énervés
-    Miss Auckland un rien frigorifiée
-    Des Bretons amateurs de rugby, un supporter du Stade Français avec un mulet et que je n’ai pas osé photographier
-    Des jeunes filles qui cherchent à être interroger par le monsieur de TF1
-    Un animateur radio local chargé d’assurer l’ambiance ou plutôt d’expliquer que les joueurs auront encore un quart d’heure de retard
-    Des scolaires à qui on dit qu’ils devaient  supporter la France
-    Une 2CV

P1000107.jpg

Pour le dépaysement, il faudra attendre encore un peu. Dans ce recoin de l’aéroport d’Auckland, j’étais encore un peu en France. Avec 20 heures d’avions en moins et dix heures de sommeil en plus, j’aurais presque pu dire qu’elle était amusante cette petite démonstration de patriotisme à l’autre bout du monde.
Les Bleus une fois au chaud dans leur bus, il fallu récupérer notre voiture de location (à boîte automatique) et filer vers Takapuna au nord d’Auckland où je vais passer les deux prochains mois. 

Filer, c’est vite dit  puisque qu’avec mes deux collègues de galère nous avons fait la connaissance du bouchon néo-zélandais. Et pendant près de deux heures, je n’avais plus l’impression d’être à l’autre bout du monde mais plutôt à l’autre bout du Boulevard Haussmann à Paris. Mais je vais arrêter de me plaindre et tenter de récupérer le sommeil perdu.

See you soon

14:55 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu